C'est reparti pour les montagnes russes. Jusqu'à il y a une heure, tout allait bien.

Malgré une dose de cheval pour la stimulation, j'ai remarquablement bien supporté le traitement. Pas trop de douleurs, juste un peu d'énervement : un petage de plomb à l'hôpital où on me demandait pour la 4 ème fois le même papier qu'il fallait que j'aille rechercher 5 étage plus haut alors même que j'étais déjà en retard pour retourner au boulot et que, à 11h du matin, c'était déjà mon 2 ème passage à la clinique, bref.

En termes d'organisation, la ponction ne pouvait pas mieux tomber : la semaine où on avait prévu de laisser notre fille à ma mère depuis des mois ! L'intervention s'est également bien passée, sans trop de douleurs. Une belle récolte sur le papier avec 7 ovocytes ponctionnés... Je le sentais bien. Ca, c'était hier.

Aujourd'hui, le biologiste m'annonce qu'à J1, un seul se développe. 2 sont atypiques, 2 ne se développent pas "pour l'instant" et le reste n'était pas mûr... Il m'a dit que cela pouvait évoluer, attendons donc demain de voir... 

J'essaie de m'auto convaincre qu'il suffit d'un... je ne suis pas sûre qu'ils "risquent" le blasto (entre J1 et J5, seul 1/3 résiste) : pourtant, de mon côté, je préfère être déçue tout de suite et pas dans 15 jours : marre des fausses joies. 

J'essaie aussi de mettre à profit mon arrêt pour faire des choses qui me font plaisir (jardin, couture, album photo, copines, ciné), parce que je suis pas sûre que côté procréation, ce soit une semaine "utile"...