en attendant d'attendre

25 novembre 2015

 

A.R.I.E.L

est né le 29 octobre, avec 3 semaines d'avance, mais tout de même un poids de 3,2kg... Du costaud les blastos ! Il se porte super bien et grossit à vue d'œil ; sa grande sœur nous en fait voir de toutes les couleurs, mais je pense que c'est normal et que ça va rentrer dans l'ordre... 

De mon côté, je me remets d'un accouchement cauchemardesque où il fut question d'hémorragie de la délivrance, de péridurales en série (3), de brèche méningée, de patch d'hémoglobine, d'anémie, de forceps, dépisiotomie géante, d'hématome, d'infection,... Bon, j'arrête la pour celles qui -je l'espère - seront amenées à accoucher prochainement. 

bises à toutes and keep power and hope... 

Posté par bergamoteen à 11:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]


28 mars 2015

On y est...

Cette semaine écho à 7SA. Vu un petit sac et entendu un petit cœur à 144bpm. Grande joie et émotion !!! 

Neanmoins, joie un peu mitigée car saignements + douleurs abdominales associees + obligations pro difficilement derogeables, soit près de 1500km effectues cette semaine... Mon gynécologue me dit que si la grossesse s'arrête on pourra pas dire que c'est pour cette raison, mais qu'il faut "raison garder"... Bref,...

Du coup, je passe le we en mode repos absolu (un exploit pour l'hyper active que je suis) et la semaine prochaine, je ferai mon plus gros déplacement en train, soit départ à 6h... Vous me direz, comme j'ai des "insomnies de bonheur" et que je suis éveillée tous les jours à 4h au plus tard... C'est pas une contrainte !

Sinon, lorsque j'oublie ces quelques inquietudes que je ne ressentais pas du tout pour ma première grossesse, je me sens d'une légèreté... c´est juste incroyable ce point qui m´a quittée, ce nuage sombre qui s'est dissipé... Je vole... Nous volons.  Encore une fois, je vous en souhaite autant...

Posté par bergamoteen à 11:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mars 2015

226

Et oui, ce n'était pas une position mais bien mon taux de bhcg a j15... Incroyable ! Qui l'eu cru ? 

Le même scénario qu'il y a 4 ans. J´ai fait un test de grossesse pour arrêter le traitement (j'avoue qu'il y a bien longtemps que je ne fais plus cette prise de sang la : m'entendre dire "c'est négatif !" par une voix toute guillerette, non, je ne peux plus). Donc, j'étais déjà en train de me dire qu'il allait falloir repartir au combat, après ce dernier TEC, en train de me dire aussi que ces tentatives étaient les dernières dont j´avais la force, quand une ligne claire est apparue.

Incroyable, parce qu'au départ cet embryon ne se développait pas bien. Il avait pris du retard sur les autres blastos, c´est d'ailleurs pour cette raison qu'il a été congelé à j6. 

Incroyable, parce que comme d'habitude j'avais de mega symptômes pre menstruels. Douleurs dans le dos et au ventre 4 jours avant la date des règles, boutons, Menagite aiguë ... Je le précise, car, pour la 15eme fois, croyez le ou non, mais je me suis retrouvée à googeliser comme une idiote "symptômes tec mal au ventre´... Je me suis sentie stupide, incorrigible, et je me suis alors promis que si j'avais à nouveau un plus, je décrirai ces symptômes. 

Merci pour vos messages, je mn'en vais nager dans le bonheur et je vous en souhaite tout autant.

Posté par bergamoteen à 06:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 février 2015

69...

INCROYABLE !!!

 

Posté par bergamoteen à 17:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 février 2015

15 ème tentative

Me voici de retour pour un petit coucou après quelques mois d’absence… quelques mois très noirs. Au passage un échec de TEC en décembre. Je ne suis pas venue en parler ici parce qu’il n’y avait rien à dire… Merci à celles qui m’ont laissé un petit mot y compris par SMS, Lunéa ;-) : j’y ai été sensible au fin fond de mon trou noir.

L’histoire se répète inlassablement. On espère, on y croit, on tape des mots clés stupides sur google, comme si c’était le premier transfert et non pas le quinzième et puis non… La clinique nous annonce maintenant – avec la technique de vitrification - près de 50% de réussite avec les blastos, autant dire que je fais flancher les statistiques. Espérons que la clinique ne va pas me mettre à la porte, il ne manquerait plus que ça.

Je suis en train de faire le dernier TEC de ma FIV2/2. Il y a 6 jours, on m’a implanté un J6 bien expansé. Jusqu’à J10, je sentais de bons signes. De plus, nous sommes en février, c’est le mois qui nous porte chance, le mois où je suis tombée enceinte il y a 4 ans. Mais voilà : depuis, hier soir, je ressens de fortes douleurs de règles. J’ai mal aux reins et très mal au ventre, exactement comme lors de mon transfert négatif de décembre… Ca sent donc le roussi.

Je suis désolée de venir toujours ici pour annoncer de mauvaises nouvelles, et être négative, d’autant que certaines sont plus mal loties que moi qui a déjà tiré une fois le gros lot…

Donc j’arrête de me plaindre, je viendrai juste vous donner le résultat vendredi. Je ferai juste un test de grossesse, j’en peux plus des pds…

Posté par bergamoteen à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 juillet 2014

Ceci n'est pas un craquage passager

- Avertissement : message plein de désespoir -

Mes règles ont commencé une semaine après le transfert. Psychologiquement, j'ai eu un moment de découragement au moment de l'arrivée des premières règles, puis une réalisation "en douceur". Je n'ai pas pris la peine de me traîner dans un labo pour une prise de sang en bonne et due forme. J'ai simplement fait un test de grossesse, négatif bien sûr, à J+16, dimanche dernier. Bref, j'ai gardé la tête haute. J'ai essayé d'ignorer cet échec.

Et puis, mardi dernier, ma collègue A. est revenue de vacances. A est aussi en PMA. Elle a un parcours long et, ces derniers mois, nous nous sommes étrangement suivies d'un mois dans nos échecs pour un 2ème enfant (FIV 1 -, 0 embryons congelé ; FIV 2 -, 1 blasto congelé).

Vous vous en doutez, A. est revenue avec une "surprise". Un + naturel arrivé le cycle suivant une FIV... Et bien là, j'ai craqué. Après m'être emerveillé pendant 10 mn sur cet énorme coup du destin - un bébé naturel après 10 ans d'essais -, je me suis littéralement effondrée. Nous étions 3 au bureau en PMA, une fois encore, je suis la dernière sur le bord de la route et je vais avoir sous les yeux ce à côté de quoi je passe. Ca se passe de commentaires, ça se passe aussi de paroles réconfortantes.

Des paroles que je ne peux plus entendre "Ce n'est pas désespéré", "Vous avez encore de l'espoir", "Vous avez déjà votre fille",...  Je comprends Belle Bretagne et sa réaction sur un commentaire de ce type.

Depuis que j'ai eu ma fille, je me tiens dans ma tête un discours positiviste "Nous nous contenterons de ce beau cadeau", "Si nous n'en avons qu'une nous saurons nous en satisfaire". Je réalise aujourd'hui que c'était une stratégie pour adoucir un échec éventuel. Dans mon coeur, je carressais secrètement l'espoir de porter un autre enfant. Quand j'ai rangé ses vêtements de bébé, je m'imaginais - toujours secrètement - les ressortir un jour. Je m'en rends compte car aujourd'hui, j'y crois beaucoup moins.  

J'ai voulu faire la forte et supporter cette attente comme un bon petit soldat, mais je suis rattrappée par mes sentiments.

Depuis une semaine, je pleure. Ce n'est pas un craquage passager. Je rattrappe bientôt 2 ans (en octobre) où j'ai essayé d'etouffer ma peine. 

Car elle est bien là. Oui, c'est moins dur de ne pas avoir un deuxième que de ne pas avoir d'enfant. Mais c'est dur quand même. Cette fois-ci, je sais à côté de quoi je passe. Et puis c'est la peine aussi que ma V. n'ait pas de frère ou de soeur.

Depuis une semaine, je n'ai pas eu le courage d'appeler mon gynéco pour lui annoncer le résultat, par peur de craquer au téléphone. J'évite aussi d'en parler, car il m'est insupportable qu'on nie, qu'on minimise ma souffrance, même si je sais que cela part de bonnes intentions. Je n'ai pas besoin de paroles réconfortantes, de messages d'espoir : je me les suis servis pendant 2 ans...

Je crois qu'il est temps d'arrêter de se voiler la face et d'ouvrir un peu les yeux. Ni fleurs, ni couronnes.

Posté par bergamoteen à 11:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]

15 juillet 2014

Mitigé

Résultats post ponction excellents : une seconde série de follicules est arrivée à maturité. Sept ponctionnés, cinq fecondes. Deux au moins arrives au stade j5. Le jour du transfert, le biologiste était enthousiaste. Pour lui, on a dépassé les stats de survie au stade blasto et cela signifie que la série est d'une bonne qualité.

Apres un transfert un peu houleux (on s'y est repris à deux fois, ce ne fut pas très agréable : pas de visibilité à l'écho, imaginez le cathéter qui s'enfonce dans la chair, c'est arrive au moins 5 ou 6 fois. J'ai bien flippé, mon embryon a du retourner au labo une demie heure, bref...), donc après ce transfert houleux, nous etions euphoriques. 

MAIS, depuis hier, à seulement j10 post ponction, j'ai des saignements et autres douleurs de règles. Je dis bien des saignements, pas des pertes marrons. 

C´est mon 14eme transfert, je connais les signes et je sais que c'est grillé. 

Ras le bol.

Posté par bergamoteen à 10:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 juillet 2014

C'est reparti pour un tour... le dernier ?

Après cette FIV mono-embryon, des examens ont montré une reserve folliculaire largement diminuée.

Je repars donc avec un traitement plus fort et, un peu moins d'espoir.

Ponction demain. Deux ou trois follicules aperçus à l'écho. Si on a 2 embryons, on sera trop contents...

Bises à toutes.

Posté par bergamoteen à 08:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 mai 2014

13 a la douzaine...

Resumé des épisodes précédents : un seul embryon transférable. Les deux autres étaient atypiques, apparemment en raison d'une mauvaise qualité ovocytaire... 

J'ai réussi à me persuader que ce petit resistant, transféré à j3, comme ma fille, serait le bon. J'ai essayé de mener une vie saine pour lui donner toutes ses chances. J'avais des douleurs aux ovaires, des douleurs abdominales comme en début de grossesse (par contre, depuis quelques cycles, utrogestan ne me donne plus de contractions uterines ?!). 

Et puis, j'ai chopé un énorme coup de stress au boulot. J'ai fait 1000 km en 2 jours, je suis arrivée à l'hôtel à 23h et levée à 5h avec arrêt intempestif sur aire d´autoroute pour réunion houleuse et connexion d'urgence pour signer des bons à tirer d'impression. Bref, je vais pas raconter ma vie, mais, après cet épisode, je n'ai plus rien ressenti. 

A j-3, j'ai commencé à avoir des pertes (rouges, je précise) de plus en plus importantes. Et surtout, le symptôme qui ne trompe pas chez moi : j'ai commencé à faire le ménage de fond en comble. En voyant ça, Mon mari qui me connaît par cœur a compris que c'était cuit. Le 13eme traitement n'aura pas été le bon.

J´ai fait un tg, négatif, à j14. Histoire de pouvoir arrêter utrogestan. J'ai refusé la prise de sang. Ras le bol d'attendre dans les labos avec ma fille, de sortir la carte vitale. Évidemment, j´ai omis de donner cette précision à mon médecin. 

Il semblait s'attendre au resultat. il m´a dit que ce n'était pas bon signe par rapport à ma réserve ovocytaire (déjà basse il y a 4 ans) et m'a prescrit l'amh. J'ai apprécié son honnêteté, j'ai encaissé. Ça fait quand même un coup.

Posté par bergamoteen à 07:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 avril 2014

Up and down

C'est reparti pour les montagnes russes. Jusqu'à il y a une heure, tout allait bien.

Malgré une dose de cheval pour la stimulation, j'ai remarquablement bien supporté le traitement. Pas trop de douleurs, juste un peu d'énervement : un petage de plomb à l'hôpital où on me demandait pour la 4 ème fois le même papier qu'il fallait que j'aille rechercher 5 étage plus haut alors même que j'étais déjà en retard pour retourner au boulot et que, à 11h du matin, c'était déjà mon 2 ème passage à la clinique, bref.

En termes d'organisation, la ponction ne pouvait pas mieux tomber : la semaine où on avait prévu de laisser notre fille à ma mère depuis des mois ! L'intervention s'est également bien passée, sans trop de douleurs. Une belle récolte sur le papier avec 7 ovocytes ponctionnés... Je le sentais bien. Ca, c'était hier.

Aujourd'hui, le biologiste m'annonce qu'à J1, un seul se développe. 2 sont atypiques, 2 ne se développent pas "pour l'instant" et le reste n'était pas mûr... Il m'a dit que cela pouvait évoluer, attendons donc demain de voir... 

J'essaie de m'auto convaincre qu'il suffit d'un... je ne suis pas sûre qu'ils "risquent" le blasto (entre J1 et J5, seul 1/3 résiste) : pourtant, de mon côté, je préfère être déçue tout de suite et pas dans 15 jours : marre des fausses joies. 

J'essaie aussi de mettre à profit mon arrêt pour faire des choses qui me font plaisir (jardin, couture, album photo, copines, ciné), parce que je suis pas sûre que côté procréation, ce soit une semaine "utile"... 

Posté par bergamoteen à 12:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]